Dimanche soir se clôturait la 27e édition des Eurockéennes de Belfort, le grand festival de l’Est de la France où se sont retrouvés plus de 100 000 festivaliers. Le line up de cette année – bien que moins impressionnant que l’année dernière – promettait quelques bons moment, nous en avons donc profité pour chiller un peu et pour participer à ce marathon musical.

Le point rap

Une fois de plus, les Eurocks ont fait preuve d’une belle diversité dans leur programmation et cette année les fans de rap US ont été particulièrement bien servis avec entre-autre Pusha T, ILoveMakonnen, Rae Sremmurd, Run The Jewels ou encore Kevin Gates. Alors oui, on aurait aimé voir Kendrick Lamar (qui se produisait à Londres le même week-end) mais on ne va pas faire les fines bouches, la prog rap était à la hauteur et pour les fans du genre c’était probablement l’une des plus belles affiches de la saison.

La claque électro : Rone

On l’avait déjà vu lors de son passage à la Laiterie de Strasbourg donc on s’avait à quoi s’attendre. Malgré cela, on a de nouveau pris une baffe. Rone semble avoir pris de la confiance et son show était plus maitrisé que jamais. Bye Bye Macadam fonctionne toujours aussi bien et c’est dans une ambiance lunaire que le producteur français a plongé la plage des Eurocks.

La belle surprise : Kevin Gates

Son set en fin d’après-midi le dimanche était une très belle façon de commencer cette dernière journée. Flow posé et rythme maitrisé, le rappeur de Louisiane a délivré un show de très bonne qualité. On ne l’attendait pas vraiment mais on a désormais très envie de le revoir.

Le gros bordel : Die Antwoord

Si vous connaissez le duo sud-africain, vous pouvez facilement imaginer le type de show auquel on a eu affaire. Débauche d’énergie et visuels qui frôlent le mauvais goût : le set de Die Antwoord a su électriser la foule qui était déchainée sur Ugly Boy et carrément hytérique pendant Enter The Ninja. Un show totalement wtf, mais dans le bon sens du terme.

Le meilleur concert : Major Lazer

Cela ne faisait plus aucun doute depuis la sortie de leur dernier album Peace Is The Mission : cette année, LE groupe à voir en live c’est Major Lazer. Le trio mené par Diplo a proposé un show sur-vitaminé qui a su mêler savamment les titres du groupe avec d’autres valeurs sûres comme Turn Down For What ou encore I Like To Move It. On a pas été déçu et si l’on se fie à l’hystérie ambiante lors du concert, il semblerait que nous n’étions pas les seuls.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Lucas Legname