Aujourd’hui nous inaugurons une nouvelle rubrique intitulée Carnet de concert. À travers elle, nous essaierons de vous retranscrire les expériences live qui nous ont marqué afin de vous faire découvrir des artistes qu’il ne faut pas manquer lorsqu’ils passent près de chez vous.

Pour cette première, nous allons vous parler d’Oh Wonder, le duo britannique dont le succès en France est grandissant depuis qu’ils passent sur les ondes. Depuis qu’ils nous avaient impressionné avec Drive puis fait danser avec Without You, on attendait avec impatience de les voir en live. Coupons le suspense dès à présent : on a pas été déçu.

Le rendez-vous était pris le 5 mars dernier à la Laiterie de Strasbourg. Première surprise, le concert se déroule au club, la petite salle de la Laiterie : c’est un peu dommage pour le groupe qui aurait certainement rempli la grande salle mais c’est pas grave, on aime bien les concerts intimistes.

Une fois les lumière éteintes, le silence des spectateurs laisse place au son entrainant du duo et une ambiance agréable s’installe dans la salle. Les morceaux s’enchainent, entrecoupés par de courts interludes où Josephine échange quelques mots en français avec le public : le niveau de cuteness maximum est atteint.

Le concert s’est déroulé en deux parties : la première à quatre instruments puis la seconde acoustique où la voix du duo n’est accompagné que par une guitare. Tout en douceur, on a été séduit par la prestation des deux londoniens qui ont su dévoiler un peu plus de leur personnalité durant le show.

Seul petit bémol, on aurait aimé que cela dure un peu plus longtemps. En effet, premier album oblige, le nombre de titre joués était un petit peu court mais on ne leur en tiendra pas rigueur tant nous sommes sorti ravis de la salle de concert. Vous l’avez compris, si vous avez l’occasion de voir Oh Wonder en live, il ne faudra pas la manquer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Lucas Legname