Ce n’est pas moi qui vais vous parler de PNL (quoi que quand j’ai trop bu…) mais aujourd’hui je vous présente JP Manova, un rappeur qui s’est fait connaître grâce à ses featurings avec Doc Gyneco dans ses premières années. Il a ensuite fait de l’intérim avec Rocé (qui est le fils de Adolfo Kaminsky : TedX Paris) et a profité d’un morceau avec Lucio Buckowski pour se replonger en enfance.

Resté dans l’ombre pendant 20 ans jusqu’à l’année dernière où il sort enfin son premier album intitulé 19h07 (réédité cette année). Je vous parle de lui aujourd’hui car j’ai été bluffé par son dernier clip tourné a Abraxas (un vrai décor de ciné par Ricardo Bofill).

Un rappeur avec un C.V (il est ingénieur du son), ce n’est pas banal mais ça lui donne certainement encore plus de légitimité. Il ne manque pas de contacts non-plus vu les jolis invités de son premier clip. Son parcours atypique se ressent dans son un rap loin des stéréotypes : la subversion en égérie pour le clip Is Everyhing Right est parfaite. C’est par la critique qu’il nous explique qu’il veut garder la France comme un pays de carte postale pour les touristes, une belle façon de jouer avec les mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Me-Me

Spectateur attentif de l'effondrement du monde.