L’édition 2017 des Eurockéennes de Belfort vient tout juste de se terminer et avant de vous faire un vrai bilan, on va commencer par vous donner nos impressions à chaud sur cette 29e édition qui a contre vents et marées tenu ses promesses.

Commençons par la météo : si vous connaissez un peu les Eurocks (ou juste Belfort), vous savez certainement qu’une édition du festival sans pluie c’est comme tarte flambée sans lardons, ça n’existe pas. Sachant cela, on se satisfera de la météo pas toujours clémente mais tout à fait supportable qui a régné durant le week-end. Petite frayeur avant le concert de Justice qui a été retardé d’une vingtaine de minutes à cause de l’orage…

Pour ce qui est du site, c’est toujours avec autant de plaisir qu’on revient sur la presqu’île du Malsaucy. Si vous êtes habitué des festivals en ville, venir aux Eurocks c’est le dépaysement total. Situé au bord d’un lac, il n’y a pas l’ombre d’une tour à l’horizon et le paysage est franchement beau.  La contrepartie, c’est que l’accès se fait principalement en voiture, ce qui nous a valu de jolis bouchons le premier jour.

Au niveau de la disposition des scènes, l’ancien Club Loggia renommé simplement Loggia a été déplacé à l’entrée du festival : une bonne idée pour donner plus de visibilité aux petits artistes. On approuve totalement la démarche.

En ce qui concerne la restauration sur place, même si les stands et food trucks historiques étaient là, on a vu quelques nouveautés très sympathiques comme les Strasbourgeois de La Frituur qui étaient sur place ou encore Suppli&Nous qui proposait des spécialités siciliennes. Après quatre jours de gras, on a clairement besoin d’une cure détox mais c’était bon.

C’est le moment où l’on commence à parler musique, non ? Cette édition a une nouvelle fois proposé du grand spectacle : on a eu des confirmations, des surprises et parfois des déceptions. Mais on s’arrête là pour l’instant tel un cliffhanger de fin de saison et on vous donne rendez-vous dans quelques jours pour notre bilan complet des Eurockéennes de Belfort.

Pour vous faire patienter, voici quelques photos du festival issues de notre compte Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Lucas Legname