Après avoir sorti leur second album Cosmic Wind l’année dernière, le duo new yorkais Lion Babe s’apprêtait à partir en tournée lorsqu’une pandémie en a décidé autrement. Qu’à cela ne tienne, le groupe plein de ressources décide alors d’organiser un virtual world tour en association avec plusieurs salles de concert qui diffusent leurs performances sur les réseaux sociaux.

Par ordinateur interposé – et en respectant les gestes barrières – on en a profité pour leur poser quelques questions sur l’évolution du groupe, leurs plus belles collaborations mais aussi sur leur tournée virtuelle. Merci à Jillian et Lucas qui se sont prêtés au jeu et qui nous offrent de rares insights sur leur vie d’artiste.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le groupe, ou qui n’ont pas eu l’occasion de lire notre précédent article qui leur était consacré, on vous propose de regarder le clip du très bon titre Different Planet avant de vous lancer dans la lecture de l’interview.


Votre musique sonne comme un mix de différents styles (pop, R&B, soul, electro), on aimerait donc savoir comment vous la définiriez ?

Lion Babe : On ne donne pas vraiment de genre à notre musique même si ça nous va de dire qu’il s’agit de soul, notre son change en fonction du moment. Si nous devions la définir avec des mots, on dirait qu’elle est le fruit du mélange de nous deux.

L’année dernière vous avez sorti votre deuxième album Cosmic Wind, 3 ans après Begin : ce second album sonne moins comme de la musique electro et plus comme du R&B. Est-ce un changement de cap totalement volontaire ou bien une transition naturelle au fil des morceaux ?

Lion Babe : C’était un peu des deux, nous avons pris la décision d’assumer complètement ce que nous produisons naturellement. Quand nous avons travaillé sur Begin, nous étions signés dans une major et c’était la première fois que nous travaillions sur un album.

À la fin du process, la moitié des titres nous représentaient réellement, principalement ceux sur lequels nous avions déjà travaillé avant notre signature, et pour le reste nous tentions de nous ouvrir davantage et de suivre les conseils du label.

Cosmic Wind est notre premier album en indé, et durant le process de création, nous avons décidé de revenir aux influences et à l’énergie que nous avions quand nous avons démarré le groupe.

Vous avez aussi sorti le titre Can’t Get Enough il y a quelques jours, celui-ci apporte encore une fois quelque chose de nouveau, un son plus “folk”. Est-ce le reflet du style de votre prochain album ?

Lion Babe : Nous essayons beaucoup choses actuellement et Can’t Get Enough nous semblait être le morceau qu’il fallait sortir maintenant. Il est plus minimaliste et émotionel. On ne sait pas encore comment sonnera notre prochain projet mais il pourrait inclure de nouveaux styles et des sonorités que nous n’avons pas encore exploré jusqu’à présent.

Vous avez collaboré avec plusieurs grands artistes comme Raekwon, Disclosure ou encore Childish Gambino : quelle est la collaboration dont vous gardez le meilleur souvenir ?

Lion Babe : Honnêtement, toutes nos collaborations ont été des moments marquants et des expériences incroyables. Tous les artistes que vous avez mentionné sont de belles personnes en plus d’être d’excellents artistes.

Je ne crois pas que nous avions imaginé que nous aurions un morceau avec un membre du WuTang, c’était dingue. On est devenus amis avec Disclosure, et on a passé pas mal de temps avec eux, mais c’est difficile de choisir. Jouer au Madison Square Garden avec eux durant leur tournée était clairement un grand moment.

Avec qui voudriez-vous collaborer si vous en aviez la possibilité ?

Lion Babe : On adorerait travailler avec 9th Wonder.

Actuellement avec les mesures de distanciation sociale appliquées dans la plupart des pays, la vie de beaucoup de gens est impactée. C’est un moment difficile pour les artistes et les salles de concert mais c’est aussi une opportunité pour créer des nouveaux projets comme votre “virtual world tour” : est-ce que vous pouvez nous en dire plus ?

Lion Babe : Tout le monde est impacté différement, mais nous sommes tous soumis à l’incertitude et à d’innombrables vagues d’infos inquiétantes. On voulait contre-balancer ces mauvaises ondes avec de la musique et un peu d’apaisement.

On prévoyait de partir en tournée “en vrai” cette année, on s’est donc dit qu’on allait tenter de le faire autant que possible. On a regardé ce qu’on avait à disposition, on s’est lancé et c’était un plaisir de pouvoir jouer notre musique dans ce nouveau format. Malgré le fait qu’on jouait en effectif réduit, on était ravis de pouvoir quand même obtenir un rendu sonore et visuel satisfaisant.

Pour finir, on adorerait vous voir en concert en France. Est-ce qu’on peut espérer vous voir dans notre pays durant une future tournée mondiale ?

Lion Babe : On adorerait venir en France, espérons le plus tôt possible. On reste optimistes et on espère vous voir bientôt à notre prochain concert !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Lucas Legname