Pour en parler régulièrement avec les personnes qui m’entourent, je constate encore trop souvent que la culture hip-hop et les codes du rap sont méconnus de la plupart des gens. Les chroniques du rap ont pour but de clarifier certains termes ou symboles propres à ce style musical afin de vous aider à comprendre pourquoi Kaaris mérite plus de respect que Nolwenn Leroy ou encore pourquoi être né pauvre dans un foyer monoparental peut parfois s’avérer être une belle opportunité professionnelle.

Pour ce premier article, nous allons démystifier un terme que vous avez certainement déjà entendu au moins une fois dans votre vie : la street cred.

Si l’on s’en tient à la définition la plus populaire de l’Urban Dictionary, la street credibility – très souvent abrégée street cred – représente le niveau de respect que la rue vous attribue par rapport à vos capacités et à votre passé. Ce qu’il faut retenir dans cette définition, c’est surtout que la street cred d’une personne est basée sur le respect qu’on lui accorde. La seconde chose à retenir, c’est que ce “score” est très lié à la culture urbaine, un milieu où il est plus valorisant d’aller en prison que d’obtenir son doctorat.

Pour que ce soit un peu plus clair, voici quelques exemples de choses qui peuvent vous faire gagner de la street cred :

• Vous êtes né pauvre dans un quartier peu fréquentable
• Vous avez au moins 10 tatouages (un tatouage sur le visage compte double)
• Vous avez à un moment de votre vie vendu de la drogue
• Vous avez été blessé par balle (bonus si c’est suite à un mauvais regard)

Au contraire, voici une liste de choses qui feront baisser votre street cred :

• Vous êtes né dans le 16eme arrondissement de Paris
• Vous souriez sur votre photo de profil Facebook
• Vous ne savez pas qui est Tupac Shakur
• Vous avez un casier judiciaire vierge

street-cred02

Il vaut parfois mieux perdre sa copine que sa street cred

Même s’il dépasse le domaine de la musique, le principe de street cred est fortement lié à la culture rap. En effet, il est important de comprendre que le rap a toujours été accompagné d’un mouvement populaire visant à pousser les jeunes issus des quartiers pauvres à se hisser en haut de l’échelle sociale quel que soit le moyen. C’est pour cela que les signes extérieurs de richesse forment une base importante pour évaluer la street cred d’un individu.

Mais alors, à quoi ça sert concrètement la street cred ?

Vous l’avez déjà sûrement remarqué, les sujets évoqués dans les paroles des chansons de rap tournent souvent autour des mêmes choses : la rue, la délinquance et le pouvoir. Seulement, pour avoir le droit de parler de ces choses là, il vaut mieux les avoir vécu ou au moins faire semblant. C’est à ce moment-là que la street cred entre en jeu, c’est elle qui va permettre de jauger la légitimité d’un artiste à parler de la vie de tier-quar.

Plus généralement, un rappeur doit avoir fait ses armes et gagné le respect de ses pairs pour mériter sa place en haut des charts. Attention toutefois, car même s’il faut des années pour atteindre un score honorable, ce score n’est pas acquis à jamais : on vous rappellera par exemple la chute vertigineuse de la street cred de Chris Brown lorsque la presse dévoile en 2009 qu’il a frappé Rihanna suite à une dispute conjugale.

Pour résumer, la street cred c’est avant toute chose une histoire de respect : c’est elle qui fait la différence entre un artiste établi et un artiste qui la ramène un peu trop. Pour la gagner, il faut prouver qu’on la mérite et pour la garder il faut respecter ses racines et sa communauté. Enfin, avec la culture populaire le terme a désormais dépassé le milieu du hip-hop : aujourd’hui, même votre coiffeur doit gagner sa street cred s’il veut attirer une clientèle de notables. Et vous, vous en êtes où niveau street cred ?

street-cred03

Que voit-on sur cette photo ? a) Justin Bieber qui gagne sa street cred
b) Floyd Mayweather qui perd sa street cred

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Lucas Legname