DMike Howell, gros fumeur de joint, mène une vie banale avec sa petite amie Phoebe. Son existence paisible est bouleversée un soir alors qu’il travaille à la boutique de la station essence qui l’emploie. American Ultra nous sert un humour dans la lignée de Bienvenue à Zombieland avec des scènes ultra-violentes bien jouissive mais avec un grand vide scénaristique. On a plus l’impression d’assister à un enchainement d’événements qu’à une vraie histoire et on ressort avec le sentiment qu’une partie du film a été oubliée au montage. C’est dommage car le film avait un réel potentiel.

Les micro-critiques vous permettent de savoir en quelques lignes si un film est digne d’intérêt ou non. L’avis du rédacteur ne se veut en aucun cas parfaitement objectif et dépend largement de ses goûts personnels. Pour plus d’informations sur le barème de notation, consultez la page dédiée à la notation des films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de ArnoSr