Charles Fréger est un photographe français qui travaille sur l’aspect relationnel des hommes avec leur culture, une relation qui peut être liée à un pays, une région, un métier ou un sport. Le voyage est donc au centre de son travail et il peut très bien se retrouver à faire une série dans un endroit reculé en Namibie ou au contraire faire vivre le folklore des vêtements traditionnels bretons.

Dur de choisir une série en particulier, chacune ayant un aspect culturel propre qui donne envie d’en savoir plus sur son origine. Restons en en Europe pour revenir sur sa série Wilder Mann qui explore les mascarades hivernales qui ont lieu dans 19 pays différents.

La période qui va de décembre jusqu’à pâques regorge d’une multitude de manifestations populaires qui tirent leurs racines de l’époque du Christianisme. Il n’est donc pas anodin de découvrir des hommes à l’aspect animal tout droit sortis de Max et les Maximonstres parader afin d’éloigner le diable durant l’hiver.

Un gros travail sur les civilisations, sans jugement, juste humain est donc effectué par l’artiste. Je vous invite vivement à découvrir ses autres séries, notamment Yokainoshima au sujet similaire mais situé cette fois dans la campagne japonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Vito Legname