Léa Bordier est une réalisatrice spécialisée dans la production de contenus web.

Avec plus d’une corde à son arc, elle officie en tant que formatrice (notamment pour l’INA et France Télévision) mais elle réalise aussi des clips, des vidéos promo ainsi que des documentaires comme celui par lequel je l’ai découverte : Elles prennent la parole.

Cette co-réalisation (avec Lisa Miquet) laisse la place aux femmes sur leur occupation du terrain dans le Youtube game. Les deux réalisatrices s’interrogent sur leurs motivations, les obstacles auxquels elles font face et surtout sur la façon de leur donner une visibilité qui ne soit pas stéréotypée (mode / cuisine / maquillage).

Sur sa chaîne Youtube personnelle, Léa s’inscrit plus en profondeur sur cette thématique du féminin. Avec “Cher Corps”, une série de témoignages de femmes (ou de personnes qui s’identifient à ce genre), de tous âges, tous horizons et tous métiers; elle souhaite mettre en avant ce corps qu’elles habitent. Ainsi, les réponses sont parfois vastes sur le vécu, la perception, les contraintes, le mal-être et leur manière d’occuper ce corps, de vivre avec.

Par le prisme de diverses paroles, on entrevoit la difficulté qu’ont toutes ces femmes à vivre leur corps dans notre société. Le mal à vivre les injonctions, le contrôle, les remarques, l’éducation. Mais aussi, des voix pour emprunter un chemin plus sain, serein et bénéfique.


Oui, ce ne sont que des femmes. Mais comme Léa l’explique d’elle-même :

“Pour l’instant, je continue de me concentrer uniquement sur les femmes et leur rapport au corps en élargissant certains critères comme l’âge des participantes : des vidéos avec des femmes de plus de 35 ans jusqu’à 60 ans sont en cours de tournage.

Bien évidemment, je n’ai rien contre les hommes ! Ce n’est pas parce que je mets en avant des femmes que je reproche quoi que ce soit aux hommes.

Le sujet sur les hommes et leur rapport au corps m’intéresse mais je ne sais pas si je le ferai un jour, j’ai déjà beaucoup à développer avec les femmes. Si vous avez envie de le faire, allez-y !”

Et toi, là, mon gars, pourquoi tu regarderais ?

Je crois qu’il est important de s’intéresser à son prochain car, comprendre ses questionnements et ses réflexions c’est se poser à son tour ces mêmes questions. Pourquoi pas en sortir grandi. Peut-être même se demander si on est soi-même en phase avec ce corps dans lequel nous vivons que l’on soit un homme ou une femme.

Finalement, la question d’un genre n’est pas forcément de mise quant aux problématiques évoquées dans ces vidéos : tout le monde peut se saisir des sujets évoqués par les différentes participantes.

Petite sélection (non-exhaustive) pour se lancer :

Petit plus : il y a peu, Léa a également entamé une série sur “Nos Aînés” (que je t’invite à découvrir). L’idée est de partager des témoignages d’une autre époque cette fois-ci, afin d’en tirer des enseignements et des savoirs du passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de Le Cha

Fan de munster, connaisseuse de bières et accro à la S-F