En 1994, Amin, installé à Paris, retourne dans le sud auprès de sa famille et de ses amies le temps d’un été. Des vacances qui mêlent bon temps, soirées arrosées, filles (ainsi que les histoires qui vont avec) et au centre de tout cela : Amin plus spectateur qu’acteur de son séjour.

Mektoub, my love : canto uno est le premier volet du diptyque Mektoub is Mektoub librement inspiré du roman La Blessure, la vraie de François Bégaudeau. Un premier volet de 3h qui passent étonnamment vite alors même que son histoire reste simple. On se laisse porter paisiblement, en découvrant la famille et les amis de notre personnage, les jolis paysages du sud ainsi que beaucoup de plans « boules » qui concurrencent sérieusement le monde du rap. On notera un casting majoritairement anonyme plein de talents servis par des dialogues très juste. Un bon moment.

Réalisation : Abdellatif Kechiche

Date de sortie : 21 mars 2018

Les micro-critiques vous permettent de savoir en quelques lignes si un film est digne d’intérêt ou non. L’avis du rédacteur ne se veut en aucun cas parfaitement objectif et dépend largement de ses goûts personnels. Pour plus d’informations sur le barème de notation, consultez la page dédiée à la notation des films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de ArnoSr