Nous ne vous avions pas caché que la sélection 2019 du Festival du Film Fantastique de Gérardmer ne nous avait pas spécialement séduite mais heureusement pour nous 2020 fût beaucoup plus à notre gout ! Nous avons d’ailleurs parfaitement commencé le festival avec Saint Maud, un film qui a raflé pas moins de 4 prix à lui seul.

Ambiance

En analysant le style des festivaliers, nous ne pouvons que constater que bon nombre d’entre eux doivent également aller au Hellfest chaque année. Et comme pour le festival de hard rock français l’ambiance à Gérardmer est géniale !
D’ailleurs lorsque nous faisions la queue pour 1BR: The Apartement, nous avons eu la chance de discuter avec Rose Glass (réalisatrice de Saint Maud) qui profitait de son samedi de libre pour écumer les salles obscures. Elle nous a indiqué être impressionnée par l’accueil du public que ce soit pour son film ou pour les autres.

Accueil chaleureux au MCL de Gérardmer
Photo de Vito Legname

Les longs métrages

Trois films de la sélection se sont détachés du lot selon nous : l’hypnotique Saint Maud pour commencer qui nous a emporté dans son ambiance christique aux très belles images et son personnage principal étrange qu’on a suivi avec curiosité. Les différents jurys ont semblé être d’accord avec nous, le film ayant reçu le Grand Prix, le Prix de la Critique, celui du Jury Jeunes ainsi que la récompense pour la meilleure musique originale.

Notre 2ème coup de cœur a été pour Vivarium, qui n’a malheureusement reçu aucun prix.
C’est le second film du réalisateur irlandais Lorcan Finnegan, au casting on retrouve Imogen Poots et Jesse Eisenberg pour une plongée dans une version cauchemardesque et express de la vie pavillonnaire rappelant la série La 4ème dimension. Une très belle critique d’un mode de vie trop standardisé.

Et pour finir le Prix du Public pour 1BR : The Apartment dont l’histoire prenante et surprenante d’une jeune femme emménageant dans un appartement des plus étranges nous a aussi séduit.

Pour ce qui concerne les films non récompensés : nous nous sommes cramponnés à nos sièges avec le frissonnant The Vigil et sa veillée funèbre juive mais nous avons aussi bien rigolé avec Snatchers et un accouchement humain / alien expéditif. Trois très bonnes journées enfermés dans des salles de cinéma !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Séance de 9h pour ce dimanche avec The Vigil, une mise sous tension intense avec une belle symbolique ! #gerardmer2019

Une publication partagée par elityst.com (@elitystfr) le

Les courts-métrages

Comme nous vous l’avions déjà dit l’année dernière, s’il y a bien une séance où vous êtes sûr de vivre une expérience cinématographie intéressante c’est bien celle des courts-métrages. Même si l’on a été plus séduit par Nouvelle saveur de Merryl Roche et son expérience culinaire très intéressante ainsi que son travail de l’image nous comprenons totalement que Dibbuk de Dayan D. Oualid ait reçu le prix. Le film est techniquement super efficace, a une très bonne réalisation et son histoire d’exorcisme juif nous change des classiques catholiques du genre.

Le jury des courts métrages
Photo de Vito Legname

Comme vous pouvez le constater cette édition 2020 nous a franchement emballé ! Des micro-critiques suivront en fonction des sorties en salle et nous vous invitons à faire un tour sur notre page Facebook pour plus d’images et des portraits de festivaliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos de ArnoSr